Famille DENYS
La Gabare de Loire
Généalogie
Famille HALBERT
Famille DENYS
Famille LEGENDRE
LIENS
Bataille de TOURS
Locomotives - Rail
Dans mon ascendance figure la famille DENYS, originaire de Tours. Mathurin DENYS, dit l'Ancien, Sieur de la Thibaudière, aurait été le capitaine de la garde royale de Henri III à Tours où il fut tué lors de l'attaque de la Ligue les 8 et 9 Mai 1589. Son fils, Mathurin le Jeune, sieur de Mussay, fut régisseur des domaines de Renaud de Beaune, évêque de Bourges, en particulier le chateau de la Carte et le Grand Moulin à Ballan (37). Alors que la fille, Mathurine, se mariera à Nicolas LEGENDRE (voir rubrique) le fils, Jacques,convolera avec Marie COSNIER, soeur de Hugues COSNIER, maitre d'oeuvre du canal de Briare. Ils auront dix enfants, dont Nicolas DENYS, à la destinée particulière.

Ce dernier, né à TOURS le 2 Juin 1603, ne fera pas d'études poussées, selon ses dires. En 1632, alors qu'il était commissaire de la marine, il embarque à Auray à bord de "l'Espérance en Dieu" en compagnie de Isaac de RAZILLY et Charles de MENOU, deux tourangeaux, pour se rendre en Nouvelle France. A son arrivée il crée des pêcheries sédentaires de morue. Ayant affrété un navire, "La Catherine", commandé par son frère Jacques qui le rejoindra, il expédie une cargaison vers le Portugal où, la guerre entre la coalition Espagne Portugal contre la France étant déclarée, le tout sera saisi. Nicolas abandonne la pêche et son frère, rentré en France, reçoit de Richelieu le commandement d'un navire de guerre sur lequel il sera tué en Crète. Nicolas exploite les forêts et ressources minières non sans être en conflit avec De Menou ce qui l'obligera à revenir en GFrance jusqu'à la mort de ce dernier. Etant à la Rochelle, où il se mariera et naitront ses enfants, il affrétera de nombreux navires en particulier pour le compte de la Compagnie des Cent Associés.

En 1650 il retournera en Nouvelle France avec son frère Simon. De nouvelles démélées occasionneront son incarcération à Port Royal pour une courte durée. Rentré en France pour défendre sa cause, il obtiendra satisfaction le 3 Dècembre 1653 se retrouvant propriètaire d'un territoire de 500 kilomètres le long du Golfe du Saint Laurent. Le 30 Janvier 1654 il fut nommé gouverneur et lieutenant général de ce territoire. Il s'employa à reprendre le contrôle des biens dont il avait été chassé mais de 1654 à 1669 il fut en confrontation fréquente avec des "chasseurs de territoire" et les Anglais. Au cours de l'hiver 1668-1669 son fort de Saint Pierre fut la proie des flammes et ne dut sa survie qu'aux Indiens du voisinage.

Peu de temps après il rentrera en France où, sur accord du Roi Louis XIV, il publiera un livre (1672) en deux volumes "Description Géographique et Historique des costes de l'Amérique Septentrionale avec l'histoire naturelle du païs" et "Histoire naturelle des pauples, des animaux, des arbres et plantes de l'Amérique septentrionale, et de ses divers climats. Avec une description exacte de la pesche des molües, tant sur le grand banc qu'à la Coste; et de tout ce qui s'y pratique de plus particulier"...Ouf!

On pense que Nicolas DENYS est décédé vers 1688 mais on ignore où à l'heure actuelle. De nombreuses études ont été faites sur ce personnage et il a son musée en Nouvelle France, mais l'ouvrage qui reprend le texte intégral de son livre est "Nicolas DENYS, sa vie et son oeuvre" par Clarence-J. d'Entremont, prêtre acadien, paru à l'Imprimerie Lescarbot Ltée à Yarmouth (Nouvelle Ecosse) en 1982.

trebla
05/03/02